C’est maintenant devenu un rituel, chaque mois de février voit la parution d’un nouveau livre d’Arnaldur Indridason. Un livre venu tout droit d’Islande. Un pays où il pleut (toujours ?), où il fait toujours nuit (presque toujours ?) et où il fait froid (très souvent ?) …..Et ne parlons pas des cités HLM de Reykjavik ! De plus, le voyage se fait en compagnie du commissaire Erlendur. Un commissaire toujours ronchon qui traîne un infatigable mal de vivre, trouve toujours un os à ronger, sous la forme d’un squelette ramenant à un épisode tragique de l’histoire de l’Islande ou à une disparition vieille de plusieurs années jamais élucidée. Mais malgré ce sombre tableau, ou peut-être en raison de ce sombre tableau, chaque livre opère une même et étrange magie…

Share: