Son répondeur vous le dit, en français, en anglais, en portugais et en espagnol. Elle vous rappellera dès que possible. C’est Rosi, ici, là-bas. Ni tout à fait ici, pas tout à fait là-bas. Elle dit : « Quand je suis à Paris, le Brésil me manque et au Brésil, Paris me semble loin ». Et par ce matin glacial et ensoleillé, elle ne manque pas de rappeler que de l’autre côté de l’Atlantique, c’est l’été ! Histoire de bien remettre les pendules à l’heure.

Share: