Surprise! Dans les «Les nuits de Reykjavík» c’est au tout début de sa carrière que l’on retrouve Erlendur, le commissaire emblématique  d’Arnaldur Indridason. Un temps où il n’était pas encore le commissaire taciturne et obsessionnel qu’il deviendra, mais était déjà un jeune policier solitaire et obstiné, quelque peu fouineur. Un roman policier? Bien sûr. Mais pas seulement.

Share: