Au Musée du Quai Branly, l’installation « Homme blanc, Homme noir.  Les représentations de l’Occidental dans l’art africain du 20e siècle » aborde un sujet longtemps resté inexploré: la représentation de l’homme blanc en Afrique. Si l’Europe n’a ni le monopole ni l’exclusivité du regard sur l’autre, il faut bien reconnaître qu’aux cours des derniers siècles ce regard fût l’un des apanages de l’Occident et légitima une vision unilatérale du monde. Néanmoins si l’Europe a imposé sa vision de l’Autre, ses représentants et ambassadeurs ont été abondamment épiés et analysés avant d’être imités, admirés, critiqués ou moqués. Près de 90 sculptures et photographies sont réunies, nous invitant à une découverte de l’art métissé dit « colon ».  Buste de femme avec un avion sur la tête,  buste avec un casque colonial, représentation de personnages occidentaux tels la reine Victoria, le général de Gaulle ou même Brigitte Bardot, ou bien des statues de missionnaires, des crucifix… Autant de découvertes d’une insoupçonnable richesse ! A ne pas rater un film de Jean Rouch datant de 1955: Les Maîtres fous. La transe dans tous ses états.

Jusqu’au 9 octobre. Atelier Martine Aublet. Musée du Quai Branly. 37 Quai Branly. 75007. Paris.

En savoir plus: www.quaibranly.fr

Buste de femme avec avion sur la tête, Afrique de l’ouest, 20e siècle. © Alain Weill/ Photographie : Alberto Ricci.

 

Share: