Montecore, un tigre unique. Une histoire toute simple qui débute dans les années 70. Abbas, un jeune Tunisien élevé dans un orphelinat, vit de petits boulots et rêve de devenir photographe. Il traîne sur la plage, drague les touristes occidentales et finit par rencontrer le grand amour, une Suédoise, hôtesse de l’air, future infirmière et militante de gauche.

Il emprunte de l’argent à Kadir, son seul ami, s’envole pour la Suède, se marie, a des enfants et commence sa difficile intégration.

On peut aussi le raconter autrement. Jonas, fils d’Abbas et écrivain, décide d’écrire l’histoire de son père, Abbas, une histoire qui est aussi un peu la sienne. Il est aidé et corrigé dans cet exercice par Kadir, le fidèle ami, resté en Tunisie. Une biographie à quatre mains… où Kadir veut une vraie belle biographie avec un héros bien sous tous les rapports, écrite dans un français complètement désuet, mais tout à fait en accord avec cette amitié restée figée dans le temps …et où Jonas, confronté à un vécu plus complexe, plus douloureux aussi, veut en faire un portrait plus conforme à sa réalité.

Mais, dans Montecore, un tigre unique, il s’agit aussi d’immigration, de la difficulté de s’intégrer, des relations entre un père et son fils, de la montée de la xénophobie, de l’apprentissage des langues, des doubles cultures…

D’une histoire, un rien classique, Jonas Hassen Khemiri en fait un récit plein de verve, de drôlerie et de sensibilité en jouant avec les mots, en les tordant dans tous les sens, en les conjuguant à n’importe quel temps. Montecore, un tigre unique, c’est cruellement drôle et joliment triste.

Un livre à découvrir sans tarder !

Jonas Hassen Khemiri est un écrivain suédois. Après Un œil rouge, Montecore, un tigre unique est son deuxième livre, traduit en huit langues et pour la première fois en français. Il a également écrit une pièce, Invasion, qui a été jouée au Théâtre des Amandiers.

Montecore, un tigre unique. De Jonas Hassen Khemiri.

Traduit du suédois par Lucile Claus et Max Stadler

Aux éditions du Serpent à Plumes

 

Share: