Browsing Category

Portrait

Portrait

770

Petite conversation en public entre Mathias Enard et Dominique Viard

Portrait By 5 juin 2018 Tags: , , , , , , No Comments

Aux Enjeux de la littérature, organisés par la Maison des écrivains et de la littérature, la soirée de lancement est toujours promesse de rencontres singulières. Ce mercredi après Ismaël Jude et Jacques Rancière, qui parle définitivement trop vite, place à Dominique Viard, présentant Mathias Enard …qu’on ne présente plus, mais un peu quand même, comme un écrivain voyageur, à l’instar d’un Patrick Deville des frères Rolin ou même d’un Pierre Loti ? Ce que l’auteur réfute énergiquement. Lui, met des années à voyager et vit parfois ailleurs. Donc rien à voir avec un écrivain voyageur ! D.Viard insiste, il a préparé son entretien tout de même, vous étiez à Beyrouth pendant la guerre… Non, la guerre était finie… vous êtes allé à Téhéran sans passeport ce qui vous a valu quelques jours de prison ….oui oui. De guerre lasse il concède la proximité géographique avec Pierre Loti car il habite aujourd’hui en Charente-maritime et accepte d’être qualifié « d’écrivain d’une écriture sans domicile fixe ». Ce qui semble être un bon compromis !

Share:
russell_banks_ok_0_0

Petite conversation entre amis : Russell Banks et Pierre Furlan

Portrait By 20 juin 2017 Tags: , , , No Comments

Pour ses 70 ans de création, le CNL reçoit ! Ce mardi, dans une salle comble, Russell Banks et Pierre Furlan, son traducteur poursuivent une conversation entamée il y a une trentaine d’années. Pêle-mêle, littérature, traduction, voix et nouvelles du monde avec Sylvain Bourmeau à la régulation.

Share:
La-lumière-parfaite--864x400_c

Petite conversation entre l’écrivain Marcello Fois et son traducteur Jean-Paul Manganaro

Portrait By 6 mai 2017 Tags: , , , No Comments

Un traducteur est-il d’abord un lecteur ? Est-il un auteur par procuration ? ou bien un auteur à part entière ? Comment aborde-t-il un texte ?… Dans le cadre du festival Italissimo, Fabio Gambaro directeur du centre culturel italien, réunissait sur la scène de la Maison de la poésie Jean-Paul Manganaro traducteur et Marcello Fois écrivain. Une conversation en mode passionné, tout en recherche du juste mot pour l’un et du bon mot pour l’autre. Une occasion de découvrir une relation traducteur/auteur entre réserve et confiance.

Share:
a-la-maison-de-la-poesie

Petite conversation entre écrivains : Gonçalo M. Tavarez et Mathias Enard.

Portrait By 3 janvier 2017 Tags: , , , , , , , No Comments

Quand deux écrivains se rencontrent, bien évidemment  ils se racontent des histoires d’écrivains ! Ce mercredi à la Maison de la poésie, Gonçalo M.Tavarez et Mathias Enard n’ont pas dérogé à la règle en dévoilant, anecdotes et petits secrets de fabrication lors d’une conversation sérieuse et drôle à la fois. 

Share:

Caryl Férey. Au rayon BD.

Portrait By 18 novembre 2013 Tags: , , , , , , No Comments

Il s’est fait connaître des lecteurs de la Série Noire avec la Saga Maorie, mais c’est Zulu, en 2008, qui lui vaudra succès des lecteurs, reconnaissance des critiques et une pluie de prix. Aujourd’hui, nous rencontrons Caryl Férey pour la sortie de sa première bande dessinée, Maori. Image éclatée d’un auteur prolifique, à la parole passionnée.

Share:

Rencontre avec Marie-Laure de Decker, reporter photographe.

Portrait By 28 juin 2013 Tags: , , No Comments

Au moment où le monde entier a les yeux fixés sur la coupe du monde de football, Marie-Laure de Decker publie « Apartheid », et revient sur cette période de l’histoire de l’Afrique du Sud. Une occasion pour Reporters du Monde d’aller à sa rencontre. Nous avons rendez-vous dans un café parisien. Elle débarque de son village du Tarn. Sac en tissu mexicain sur l’épaule. Un faux air de baroudeuse. Un bandeau dans les cheveux qu’elle nouera et dénouera pendant tout l’entretien. Un regard intense, lumineux et précis.

Share:

Suède : Un entretien avec Carl-Henning Wijkmark.

Portrait By 26 juin 2013 Tags: , , No Comments

Carl-Henning WijkmarkQue sait-on de Carl-Henning Wijkmark ? Il a enseigné la littérature à Stockholm. Traduit Baudelaire et aussi Roger Vailland. Eté critique littéraire et même journaliste, un temps à Paris. Depuis 1970, il se consacre à sa propre création littéraire. La Draisine, son premier livre traduit en français chez Actes Sud lui a valu d’être le premier auteur suédois invité à la télévision française, sur le plateau d’Apostrophes !

Share:

Rencontre avec Rosimaire, une Brésilienne de Paris. Une histoire en or

Portrait By 21 juin 2013 Tags: , , , , , No Comments

Son répondeur vous le dit, en français, en anglais, en portugais et en espagnol. Elle vous rappellera dès que possible. C’est Rosi, ici, là-bas. Ni tout à fait ici, pas tout à fait là-bas. Elle dit : « Quand je suis à Paris, le Brésil me manque et au Brésil, Paris me semble loin ». Et par ce matin glacial et ensoleillé, elle ne manque pas de rappeler que de l’autre côté de l’Atlantique, c’est l’été ! Histoire de bien remettre les pendules à l’heure.

Share:

Yanina Isuani, créatrice de bijoux et accessoires textiles….Entre Cordoba et Paris.

Portrait By 21 juin 2013 Tags: , , No Comments

De Yanina, je sais qu’elle vient d’Argentine, qu’elle crée des bijoux et qu’elle parle très bien français. J’imagine qu’elle a appris le français à l’école, qu’elle est issue d’une famille originaire d’Europe comme beaucoup d’Argentins et que Paris était la ville de ses rêves. Des clichés ? Pas si sûr ! Rendez-vous est pris dans un café de l’Est parisien. Un soir de novembre, neigeux. Elle porte un manteau, à l’aspect d’un pelage d’ours, provenant de l’artisanat argentin, qui la protège à peine du froid parisien. Tranquille.

Share:

VATOGBA, créateur de prêt-à-porter et accessoires.

Portrait By 1 juin 2013 Tags: , No Comments

VATOGBA, ce créateur de talent détourne la ceinture avec un enthousiasme et une candeur de gamin. A Reporters du monde, nous voulions rencontrer des créateurs venant des quatre coins du monde. Histoire de voir ce qu’il en est des apports des différentes cultures dans le processus de création. Alors Vatogba tombait bien. Né en Côte d’Ivoire, arrivé en France à 22 ans, il a vécu presque autant d’années en France et en Afrique. L’exemple parfait ! Mais avec Vatogba, méfions-nous des apparences.

Share: